Premiers résultats des simulations numériques
du niveau instantané de la mer à Wan-Tzu-Liao (Taïwan)

Fabien Rétif

Fabien Rétif, actuellement en thèse à Géosciences Montpellier sous la direction de Frédéric Bouchette, aborde les problématiques de l'élévation du niveau instantané de la mer à la côte au cours de phénomènes paroxysmaux sur l'île de Taïwan.

Grille de calcul polaire régionale
Grille de calcul polaire régionale avec une résolution de 460 mètres à la côte et de 5,60 kilomètres au large et le tracé des typhons pendant la période simulée

A ce jour, des simulations de l’hydrodynamique 3D ont été réalisées sur une zone s’étendant à environ 600 km autour de l’île de Taïwan, pour la période de Septembre 2011 à Octobre 2011. Ces simulation permettent de discuter les mécanismes hydrodynamiques régionaux fondamentaux à l’origine de l’élévation du niveau d’eau le long de la barrière sableuse de Wan-Tzu-Liao, située au Sud-Ouest de l'île.

Les simulations sont basées sur le modèle de courantologie 3D SYMPHONIE, intégrant convenablement la totalité des forçages météo-marins ayant un rôle sur la circulation et le niveau d’eau à la côte : vent, flux atmosphériques, circulation grande échelle, marée, pression atmosphérique, rivières et vagues. Ces simulations présentent l’originalité d’embarquer les développements les plus récents en matière de couplage 3D vent/ vague.

Par ailleurs, dans le cadre du projet franco-taïwanais KUNSHEN, un ensemble d’appareils a été déployé le long d’un profil cross-shore garantissant un bon contrôle sur l’hydrodynamisme à l'approche de la barrière sableuse de Wan-Tzu-Liao.

Sur ce profil, les mesures et les simulations de niveau d’eau, des courants de surface et de fond ont été comparées. Modulo l'effet des vagues, les simulations reproduisent correctement les mesures, avec une qualité équivalente à celle obtenue par MICHAUD et al. (2012) sur une plage du golfe du Lion (France).

Analyse de l'élévation simulée de la surface
Analyse de l'élévation simulée de la surface selon les contributions (marée, courants globaux et des conditions atmosphériques) à la bouée de 18m de profondeur

Ces résultats seront présentés en juin à l'International Conference on Coastal Engineering (ICCE) à Séoul et à la Journées Nationales Génie Côtier - Génie Civil en juillet à Dunkerque.