Retour sur la conférence ICCE 2014

Romain Chailan, Julien Huon, Fabien Rétif

La 34e édition de l'International Conference on Costal Engineering (ICCE) s'est déroulée du 15 au 20 juin 2014 à Séoul en Corée du Sud.

C'est une conférence scientifique dans le domaine du génie côtier avec des ouvertures vers le tissu industriel. Pour les doctorants Lucie Campmas, Romain Chailan et Fabien Rétif, cette conférence a été l'occasion d'aller faire une présentation orale de leurs travaux respectifs.

Conférence ICCE 2014
34e édition de l'International Conference on Costal Engineering

Fabien Rétif, doctorant à Géoscience Montpellier, a présenté ses résultats de simulation numérique du niveau instantané de la mer au cour de phénomènes paroxysmaux le long des côtes de l'île de Taïwan. Cette simulation a pour ambition de tenir compte de la plupart des phénomènes météo-marins qui contrôlent l'élévation du niveau d'eau à la côte (marée, courants globaux, conditions atmosphériques, rivières, vagues).

Les premiers résultats présentés montrent que les signaux des marées et des courants globaux dominent ceux induits par les forçages atmosphériques. La trajectoire des typhons concernés par la période simulée n'a aucun impact direct sur le niveau d'eau. Dans ce travail, un effort tout particulier a été fait pour bien rendre compte numériquement de chaque contribution météo-marine, et ceci a été relevé pendant les questions qui ont suivi l'oral. La suite de ce travail est de simuler la période d'un an et demi couverte par le projet Kunshen (déjà présenté ici), en incluant l'impact direct des vagues induites par les typhons.

Romain Chailan, doctorant CIFRE IBM / Université Montpellier 2 (LIRMM, I3M, Géosciences Montpellier) a présenté ses travaux de recherche portant sur l'étude des événements extrêmes dans le Golfe du Lion. Son étude a pour ambition de quantifier les vagues extrêmes et leur comportement par une combinaison d'approches numériques et statistiques. Son travail repose d'une part sur la simulation rétrospective (1961 - 2012) d'états de mer du Golfe du Lion et d'autre part sur un formalisme mathématique prenant en compte la dimension spatiale de ces événements.

Cette présentation a permis notamment de se positionner vis à vis des études statistiques extrêmes du métier et de montrer les bénéfices et les limites de cette approche. Les discussions engagées à la suite de la conférence confortent Romain dans son programme de doctorat, et l'incitent à la mise en oeuvre de ce formalisme des extrêmes dans un cadre spatio-temporel.

Fabien Rétif et Romain Chailan à la conférence ICCE 2014
Fabien Rétif et Romain Chailan à la conférence ICCE 2014