L’ITALIE, un bel exemple de pays soumis à l’érosion littorale
et au risque sismique.

Lise Petitjean et Julien Huon

Durant leur stage de terrain en Italie, les étudiants du Master Géosciences spécialité Dynamique terrestre et risques naturels (DTRN) ont pu mobiliser leur connaissances théorique du littoral dans la région de Terracina.

Plage de Terracina
Plage de Terracina en Italie

Encadrés par Frédéric Bouchette, Matthieu Ferry et Stéphanie Gautier et accompagnés des doctorants Benjamin Fores, Robin Kurtz et Lise Petijean, les 23 étudiants du Master 2 DTRN ont effectué un stage de terrain dans la région de Terracina en Italie ou ils ont pu approfondir leur connaissances théoriques du littoral durant 2 jours.

Les questions posées aux étudiants étaient :

  • Quelle est la dynamique générale de la plage : erosion, accrétion… ?
  • A plus petite échelle, quel est l'impact d'un structure anthropique (ex : épis) sur une zone ciblée ?

Pour répondre à ces questions, les étudiants avaient à leur disposition de nombreux outils de mesure : un GPS différentiel RTK (pour la topographie), un echosondeur (pour la bathymétrie), des capteurs de pression (pour l'hydrodynamique), du maétiel de résistivité électrique et de sismiques (pour des coupes 2D de la plage ou panneaux), ainsi que leurs yeux !

En un exposé succinct, les étudiants ont présenté un retour de cette expérience et un aperçu des premiers résultats obtenus à l’issue d’études cartographique et géophysique lors d'un conférence intitulé "L’ITALIE, un bel exemple de pays soumis à l’érosion littorale et au risque sismique." le vendredi 10 octobre à l'Université Montpellier 2 - Campus Trioler salle 23.01.

Frédéric Bouchette et les étudiants de M2
Frédéric Bouchette et les étudiants de M2