Projet Rousty : phase préparatoire

Frédéric Bouchette, Julien Huon, Lise Petitjean

Rousty est un projet de déploiement de matériel hydrodynamique et de suivi morphodynamique d'une plage du Golf du Lion située à l'Est des Saintes-Maries-de-la-Mer, en Camargue.

Panorama de la plage de Rousty
Déploiement de matériel sur la plage de Rousty
Déploiement d'équipements hydrodynamiques sur piliers autonomes

L'objectif du déploiement est de caractériser les relations complexes entre propagation et déferlement des vagues, dynamique du trait de côte et réponse morphologique de la plage aux forçages météo-marins. Cette campagne se concentre sur :

  1. le test d'une stratégie de déploiement des équipements hydrodynamiques sur piliers autonomes (cf. Projet Rousty : déploiement de capteurs autonomes)
  2. l’inter-comparaison de mesures dans le jet de rive (le trait de côte instantané) réalisées avec des systèmes différents (cf. Projet Rousty : déploiement de capteurs haute-fréquence).

Ce déploiement fait partie d'une série de grosses initiatives collectives à l'échelle de la façade Nord Méditerranéenne, impliquant une bonne partie des chercheurs littoralistes engagés dans l'étude de la dynamique des plages sableuses. C'est aussi un déploiement innovant, avec une quantité d'équipement qui en fait un déploiement phare de ces dernières années.

Cette phase de préparation a eu lieu le 3 octobre 2014. Son but est d’estimer l'épaisseur de sédiments disponibles afin de dimensionner correctement les structures à déployer. Etaient présents : Sébastien Marguerite (CEREGE), Samuel Meulé (CEREGE), Lise Petitjean (doctorante au MIO et à GéoSciences Montpellier) et François Sabatier (CEREGE).

La thèse de Lise Petitjean, "Caractérisation in-situ des couplages entre régimes de vagues, niveau d'eau, dynamique de la nappe et évolutions morphologiques sur les plages sableuses", s'inscrit dans le contexte général de l'étude de la dynamique de la frange littorale. L'ambition du travail est de contribuer de manière significative au questionnement sur le couplage hydrodynamique et l’interaction entre hydro et morphodynamisme, en se basant sur une approche par la mesure in situ, l'analyse de données et la conceptualisation des processus élémentaires permettant de décrire cette dynamique.

Le projet Rousty permettra de répondre aux objectifs de cette thèse.

Lise Petitjean
Lise Petitjean, doctorante au MIO et à GéoSciences Montpellier