Projet Rousty : déploiement de capteurs autonomes

Frédéric Bouchette, Julien Huon, Lise Petitjean

Une phase de préparation a eu lieu en Octobre 2014. Son but était d’estimer l'épaisseur de sédiments disponibles (cf. Projet Rousty : phase préparatoire) afin de dimensionner correctement les structures à déployer.

Déploiement de capteurs sur la plage de Rousty

Le projet Rousty est rentré dans une phase de déploiement de matériels autonomes, avec des travaux sur le terrain menés du lundi 17 au vendredi 21 novembre. Une équipe composée de 11 personnes, venants de 3 laboratoires différents, s'est mobilisée durant 5 jours afin de mettre en place le matériel nécessaire aux différents types de mesure : houles, ondes longues, courants, dynamique de la nappe phréatique de plage.

Les personnes mobilisées lors de ces travaux de terrain sont : Laurie Boudet (doctorante au CEREGE), Guillaume Brunier (doctorant au CEREGE), Sébastien Marguerite (CEREGE), Samuel Meulé (CEREGE), Lise Petitjean (doctorante au MIO et à GéoSciences Montpellier), Julien Plaine (CEREGE), François Sabatier (CEREGE), Damien Sous (MIO), ainsi que 3 plongeurs de IpsoFacto (Nathaniel Bensoussan, Pablo Liger et Alex Sabastia).

Représentation schématique du positionnement des appareils
Représentation schématique du positionnement des appareils le long d'un profil cross-shore sur la plage de Rousty
Structure de protection et d'ancrage pour les capteurs

Des tubes en acier de 1,5m à 5,5m de longueur et de 15cm de diamètre servent de structure de protection et d'ancrage pour les capteurs. Les appareils sont fixés sur des cornières glissées dans ces tubes. La liste des instruments finalement déployés est la suivante : 12 capteurs de pression (avec et sans prise de pression atmosphérique), 1 ADCP (Acoustic Doppler Current Profiler), 3 courantomètres (Aquadopp Profiler) et 1 ADV (Acoustic Doppler Velocimeter).

Les tubes RY10 à RY13 ont été mis en place sur la plage émergée, de la berme au pied de dune. Les tubes RY06 à RY09 ont été placés dans la zone de swash et de surf interne. Les tubes RY01 à RY05 ont été placés plus au large par les 3 plongeurs à l'aide d'une barge.

Des mesures morphologiques ont également été réalisées au cours de cette semaine de déploiement :

  • Un MNT (Modèle Numérique de Terrain) à partir d'une topographie de la plage au GPS ainsi que d'une bathymétrie en zodiac à l'aide d'un écho-sondeur équipé d'une antenne GPS.
  • Un profil topo-bathymétrique au tachéomètre

Cette première phase permettra d'obtenir un jeu de données hydrodynamiques de l'entrée de la zone de transformation des vagues jusqu'à la nappe de plage. Elle sera suivie par un déploiement de capteurs haute-fréquence en décembre.

Mesures morphologiques